Les frères Joachim et Christian Fixemer ont été jugé coupables de recrutement illégal de main d’oeuvre étrangère, de détournement de salaires, de corruption et de faux en écriture. Le jugement prévoit une incarcération de trois ans pour Joachim Fixemer et de deux ans et huit mois pour son frère. Un ancien collaborateur qui faisait partie du management a été condamné à un an et six mois de prison avec sursis.