Selon le journal Le Parisien, ces vols sont le fait de bandes organisées, très bien informées et outillées. Le modus operandi, dans le style commando et souvent très audacieux, fait penser que les pillards sont est-européens. Les voleurs commencent par briser ou percer à coup de pioche le bouchon du réservoir du camion, puis siphonnent le carburant à l’aide d’une pompe électrique dans des cuves disposées sur un camion pirate venu stationner juste à côté.

Selon le parquet de Nice, le rythme des plaintes atteint désormais dix par semaine. Un transporteur basé à Carros (Alpes Maritimes) a été la victime d’un tel vol sur le site de son entreprise: après avoir forcé le portail, les voleurs ont siphonné cinq réservoirs de 3.000 litres au total. Dans d’autres cas, les voleurs agissent sur des aires de parking peu fréquentées, n’hésitant pas à menacer le chauffeur s’il est dans sa cabine. Selon les routiers, le parking de Vintimille serait le seul de la région où ils sont à l’abri.