Au pire, les prix de véhicules diesel peuvent augmenter de 11.100 EUR. Il s’agit alors de véhicules d’un poids de plus de 2.000 kg avec un taux d’émission de 60 microgrammes de particules fines par kilomètre. L’association néerlandaise RAI Vereniging, qui défend les intérêts des fabricants et importateurs de voitures privées, de camions et de motocyclettes, et Bovag, l’organisation professionnelle des vendeurs de voitures privées, de camions et de motocyclettes, avaient engagé une procédure en référé contre la mesure parce qu’elle rend invendables certains modèles, qui satisfont néanmoins aux exigences environnementales européennes actuelles. Leurs revendications ont hier été rejetées par le tribunal à La Haye.