Avec l’aide des médiateurs Kurt Biedenkopf et Heiner Geissler, DB et GDL sont parvenus à un accord sur une procédure visant à résoudre leurs différends sur les salaires et heures de travail. En septembre, GDL, Transnet et GDBA discuteront d’un nouveau système de rémunération. Le patron de GDL Manfred Schell est confiant, estimant que les négociations aboutiront à des "résultats substantiels". Les frictions entre GDL et DB sont dues à la hausse salariale de 31% exigée par le syndicat des machinistes jusqu’à présent.