Le conflit entre les deux parties traîne depuis plusieurs semaines. Le syndicat des machinistes demande une convention collective de travail séparée pour les machinistes, ainsi qu’une forte hausse salariale pour ses membres. La DB refuse d’accéder à ces demandes.

Les deux médiateurs vont tenter de remettre les négociations sur les rails. Si les négociations se déroulent positivement, les machinistes promettent de prolonger la période sans grèves.