Aucune des deux parties n’a désiré faire de commentaires à l’issue de la première rencontre, mais un représentant du syndicat avait déclaré avant la réunion qu’il était irréaliste de s’attendre à ce qu’une percée soit immédiatement réalisée. Un conflit de plusieurs semaines ne peut pas être réglé en quelques heures, a-t-il souligné.