Ce compromis consiste à annuler l’interdiction de faire grève à condition que les conducteurs de train renoncent à mener des actions tant que la tentative de médiation n’est pas terminée. Le syndicat s’est dit disposé à enterrer la hache de guerre jusqu’au 27 août. La DB réserve encore sa réponse. Entre-temps, les deux parties ont chacune désigné un médiateur. Ceux-ci devraient entrer en action dans le courant de la semaine prochaine.

(Voir LL du 13.08.07)