Ce jeudi matin, les conducteurs des trains de banlieue à Hambourg et Berlin ont suspendu le travail pendant quelques heures malgré l’interdiction de faire grève imposée par le tribunal. D’autres actions ne sont pas prévues pour l’instant. Le syndicat, qui a introduit un recours contre le jugement en référé, attend d’abord que le tribunal se prononce sur celui-ci. L’affaire sera plaidée demain vendredi.