Seulement 680.000 tonnes de fret sont passées à travers le tunnel. Mais Eurotunnel estime pouvoir renverser la vapeur d’ici quelques semaines, du fait de discussions avec EWS, Fret SNCF et les gouvernements britannique et français.

Ces discussions ont pour but d’accélérer les acheminements en autorisant les mêmes locomotives et leurs conducteurs des deux côtés du tunnel. Un accord à ce sujet s’est fait attendre en raison des problèmes financiers d’Eurotunnel et des élections présidentielles et parlementaires en France. Mais on serait maintenant près d’un d’accord.