Dans une première phase, les ponts seront coupés à l’aide d’explosifs. Dans une deuxième phase, ce seront les longerons qui seront coupés.
Une zone de sécurité de 1.000 mètres est prévue autour du navire. Il n’est pas encore clair quel sort sera réservé aux diverses pièces du navire.