L’ancienne filiale de logistique de Renault avait été vendue à GAL en 2001, mais elle devait faire face à une rentabilité sous pression et une dette trop importante. Les actionnaires de GAL étaient Wallenius Wilhelmsen Logistics (40%) Autologic (40%) et TNT (20%). Ils ne s’entendaient pas sur la stratégie de redressement, ni sur la réponse à apporter aux actionnaires, une situation compliquée par le fait que le contrat avec Renault vient à expiration en mars 2008.

Un accord a finalement été atteint entre les actionnaires, les créanciers et la société VSI, prévoyant l’apurement des dettes et la reprise de GAL par VSI. Il est entré en vigueur le 3 juillet.

(Voir LL du 06.07.07)