Dans une lettre ouverte à la communauté portuaire, armements, agents de ligne et expéditeurs, la Febetra se plaint des problèmes croissants de congestion côté terrestre dans le port d’Anvers. Les temps d’attente aux terminaux à containers compromettent les temps de conduite et de repos des chauffeurs et ont un impact sur le nombre de trajets qu’ils peuvent effectuer en un jour.

Selon la Febetra, la mise à disposition trop lente des documents douaniers empêche un traitement fluide des containers et entraîne des temps d’attente additionnels. Les coûts qui en résultent, doivent être supportés par les transporteurs routiers. Les clients des transporteurs routiers montrent de moins en moins de compréhension pour ces retards, souligne la Febetra. D’où sa proposition d’appliquer une surcharge de congestion pour la collecte et la livraison des containers dans le port d’Anvers. (voir LL 16/04/07)