Suite à son déménagement de Bruxelles vers Leipzig Halle, DHL a l’intention d’investir de forte sommes dans la formation du personnel. Pas moins de 60% des coûts de formation seraient couverts par des aides d’Etat, ce qui fait douter la Commission quant à la compatibilité avec le Traité européen. Elle estime que cette formation est soit imposée par la loi, soit indispensable pour l’activité à Leipzig.

Selon la Commissaire à la Concurrence Neelie Kroes, il ne s’agit pas d’efforts supplémentaires, car le transporteur aurait de toute façon dû investir dans la formation. L’aide lui semble dès lors injustifiée. L’ouverture d’une enquête permet aux parties intéressées d’expliquer leurs vues. Elle ne présume en rien de l’issue de la procédure.