"Le projet a surtout du potentiel à l’Est de la Roumanie et de la Bulgarie", estime Roeland Hellemans de Buck Consultants. "Dans les deux autres pays ILDE, la concurrence du rail est particulièrement sévère et les lead-times semblent être moins intéressants."

"En tant que coordinateur du projet, W&Z espère pouvoir lancer la phase d’essai concrète l’année prochaine", précise Willy Robijns du gestionnaire flamand des voies navigables. (LL du 26/09/07)