L’entreprise a toutefois reporté d’un mois l’interdiction d’approvisionner ses dépôts à l’aide de citerniers à coque unique. Durant cette période, elle étudiera si l’approvisionnement du dépôt situé le long du Ringvaart à Gand par des citerniers à double coque peut causer des problèmes nautiques et des situations dangereuses. Dans ce contexte, elle va également parler avec le gestionnaire des voies navigables. “Shell veut approvisionner tous ses dépôts à l’aide de citerniers à double coque d’ici 2010 et déclare disposer des bateaux nécessaires”, précise Karel Verberght du VBR qui a participé aux négociations. La compagnie pétrolière a toutefois déclaré qu’elle regrette de ne pas avoir discuté avec les bateliers plus tôt.